XXXHolic (prononcez « cross-holic ») est la série-soeur de Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE, dont je vous ai déjà parlé il y a quelques temps. Il s’agit là, à ma connaissance, du deuxième pendant du premier cross-over de l’histoire du manga (d’où une partie du titre). Un cross-over s’opère lorsque des personnages de plusieurs oeuvres différentes se retrouvent dans d’autres séries dans le même temps et en effectuant les mêmes actions. Ainsi, Yukô, personnage principal de XXXHolic est également la sorcière des dimensions de Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE. La fin de ce premier tome coïncide d’ailleurs avec l’arrivée de Shaolan et Sakura dans la maison de Yukô.Mais Yukô n’est pas le seul personnage principal de ce nouveau manga des filles de Clamp. Watanuki Kimihiro est un jeune homme qui se retrouve littéralement attiré dans la boutique de Yukô, où les voeux peuvent être exhaucés en échange d’un objet de valeur équivalente. C’est le destin qui pousse généralement les clients à entrer dans le magasin. Kimihiro, lui, est harcelé par ses visions et Yukô se propose de l’en débarrasser. Mais, pour la rémunerer, il va être obligé de travailler pour elle, jusqu’à ce que le montant requis soit atteint. Voilà le tableau de départ.Le mois dernier, Pika publiait le premier tome de Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE. Les personnages de XXXHolic ne nous sont donc pas étrangers. Toutefois, il est intéressant de découvrir l’envers du décor. La sorcière des dimensions a pu apparaître froide et hautaine aux premiers abords mais Yukô se revèle être un personnage assez déluré accompagné de deux petites filles, Maru et Moro, au design très particulier. Kimihiro reste quant à lui un personnage typique des autres héros masculins du studio, assez proche du Hideki de Chobits mais en plus jeune. Quoiqu’il en soit, scénaristiquement, le manga se présente de la plus belle façon qui soit : déjanté, intriguant et profond. Mais, l’idée scénaristique la plus forte de Clamp reste l’utilisation des deux Mokona qui vont devenir le lien entre les deux séries. Le blanc permet à Shaolan de changer de dimension dans Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE et le noir va offrir la possibilité à Yukô d’entrer en communication avec lui dans XXXHolic.Mais les références à l’univers « clampien » ne manquent pas. En faisant le ménage dans un débarras, Kimihiro tombe sur une réplique du sceptre de Sakura, mais son nom n’est pas mentionné. Et seul les lecteurs assidus de Clamp pourront faire complètement le lien avec la chasseuse de cartes.Côté graphique, bien que Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE et XXXHolic soient intimement liés, cela n’en reste pas moins deux manga bien distincts. Le style diffère grandement. Alors que le premier arbore un trait tendu, assez brut, le deuxième reste dans un thème plus proche des shôjô du studio, tels Clover. On a bien là à faire à deux séries différentes. Leur seul point commun graphique doit être l’abscence quasi totale de trame dans les planches.Quoi qu’il en soit, si vous êtes fan comme moi de Clamp, ces deux manga se révèlent indispensables. Si ces mangaka de génie ne vous ont pas encore séduit, qu’attendez-vous ?

Chronique publiée le 23 novembre 2004
par