« Il m'a appelée... Je pourrais devenir sa meilleure amie. »

Peu d?auteurs de manga peuvent prétendre avoir un aussi grand nombre de titres de leur catalogue publiés en France que Clamp. Le studio des quatre filles d?Osaka est un des plus prolifiques du Japon, mais également un des plus plébiscités par le public francophone. Depuis des best-sellers comme RG Veda, X ou encore Card Captor Sakura jusqu?aux plus récents Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE et xxxHolic, Clamp s?est essayé à un grand nombre de styles narratifs différents, oscillant entre shôjo et shônen, le tout avec quelques soupçons de yaoi. En dehors de ces séries à succès bien connues, le studio a publié un certain nombre d?histoires courtes comme Shirahime Shô ou Shin Shunkaden. Rex fait partie de celles-ci.

Bien que l?histoire se déroule dans notre présent, Rex est un petit dinosaure qui aurait échappé au cataclysme sensé avoir éradiqué son espèce un million d?années plus tôt. Un jour de fouille, il est retrouvé par Akira Taténo, un jeune paléontologue. Très vite, Tchié, sa fille qui a participé à la découverte, va s?attacher à ce petit dinosaure dont l??uf n?a même pas encore éclos. Le lien qui unit la petite fille et l?animal est si fort qu?elle l?entend appeler au secours pour qu?on l?aide à sortir. Une grande amitié semble être née.

Sans surprise, ce one-shot est dans la plus pure tradition des autres shôjo de Clamp. Le scénario original d?Hata Masanori, personne extérieure au collectif, prône la tolérance et à la protection de la nature, de bien belles qualités que l?on devrait tous posséder. Malheureusement, tous ces bons sentiments, bien que tout à fait honorables, rendent la lecture de Rex très rapidement lassante. Les sentiments des personnages sont survolés, des pans entiers de leur vie ne sont qu?effleurés tout en les présentant pourtant comme essentiels au récit. De ce fait, Rex est à réservé à un public relativement jeune que cette histoire satisfera probablement, à défaut de bercer les plus grands d?illusions grossières.

Amateurs de l?univers de Clamp, arrêtez-vous si le c?ur vous en dit. Les autres, passez votre chemin. D?autres titres de ces auteurs méritent beaucoup plus votre attention.

Chronique publiée le 15 avril 2007
par