Avec un peu de retard, je m?attaque au résumé de la convention PolyManga deuxième édition qui s?est tenue à Genève après une première édition remarquée à Lausanne. C?était les 22 et 23 avril dernier, j?y étais et je n?étais pas seul?

PolyManga 2006

La convention se tenait dans le hall n°1 du prestigieux palais des expositions Geneva Palexpo où se déroule notamment le très prisé Salon International de l?Auto et des Accessoires de Genève qui, lui, en est à sa 76ème édition cette année. Beaucoup de monde était présent dès l?ouverture la samedi à 10h et le flot de visiteurs n?a pas désempli avant la mi-journée.

PolyManga 2006

Dans la salle principale, les exposants professionnels en petit nombre (une vingtaine seulement) constituaient la principale attraction permanente du salon. Les éditeurs Kana, Kaze, Beez et Dybex avaient fait le déplacement en Suisse. Kana, en unique éditeur manga, avait d?ailleurs une place privilégiée sur le salon, face à l?entrée. Un espace jeu vidéo avait été mis en place et l?on pouvait tester de nouveaux jeux sur la plupart des consoles en vente à ce moment-là, y compris sur Xbox 360 bien que Microsoft n?ait pas été partenaire de l?événement. D?autres attractions étaient bien entendu présentes, du traditionnel jeu de go en passant par l?origami, jusqu?au plus inhabituel Musée du Jeu Vidéo où toutes les anciennes consoles étaient étonnamment jouables !! Concernant les fanzines et associations, une dizaine de stands étaient présents et tous de grande qualité.

PolyManga 2006

Mais un des véritables attraits du salon pour ma part était la présence de l?illustrateur Range Murata qui a notamment travaillé sur l?anime Last Exile. L?auteur donnait plusieurs conférences ainsi que des séances de dédicaces au cours desquelles j?ai pu obtenir une belle signature de sa part sur mon précieux Aerial Log. Autre moment incontournable : le cosplay. Divisé comme à l?accoutumée en deux parties en individuel et en groupe, le spectacle a réuni un millier de personnes environ pour des prestations souvent inégales mais toujours dans la bonne humeur.

PolyManga 2006

Au final, PolyManga 2006 restera un très bon souvenir pour moi et vous m?y retrouverez très probablement l?année prochaine. Le Musée du Jeu Vidéo a été une très bonne surprise et il ne faut pas hésiter à renouveler l?expérience. Après ma déception à Cannes, retrouver une convention à petite échelle mais à fort potentiel est une bénédiction. Cependant, tout n?est pas rose. L?organisation générale de la convention était bien au point mais l?espace a notamment était très mal utilisé. La salle réservée aux jeux vidéo s?est retrouvé très excentrée et surtout très mal indiquée. Ce défaut a pourtant permis de faciliter l?accès aux bornes aux petits malins qui réussirent à la trouver. Autre point faible, un nombre trop restreint d?exposants. La diversité manquait et c?est bien dommage. Pour terminer, je noterais également, un manque dans la précision de l?affichage des événements durant le salon. Les annonces étaient faites au mégaphone par une personne qui y mettait toute sa bonne volonté mais l?info passait souvent à l?as. Une fois ces défauts résolus, PolyManga pourra devenir un grand événement et offrira un divertissement de qualité. L?édition 2006 aura accueilli d?après les responsables 8007 visiteurs (source site officiel). Bon courage pour l?année prochaine !Site officiel : http://www.polymanga.com

Chronique publiée le 02 juin 2006
par