Les Editions AKAI nous font part aujourd’hui de la sortie en lecture sur leur site internet du premier chapitre de Bloodkyu de Kyu. Sans nous faire prier, nous nous rendons immédiatement sur les lieux et entamons notre lecture.

Kyu (eh oui, comme l’auteur) est élève dans un lycée et se passionne pour les sciences. Un matin, dans la cour, il agresse un de ces camarades, Usaki, avec une seringue. Ce dernier va alors commencer à subir certaines transformations…

En 36 pages,  nous n’avons bien entendu que peu d’informations. Le scénario est pour l’instant assez décousu mais espérons que la suite de l’histoire unifie tous ces éléments et constitue un ensemble cohérent. Malheureusement, le style graphique de l’auteur ne relève pas le niveau. Sans pour autant empêcher la lecture, les perspectives approximatives, les visages trop peu différenciés entre certains personnages et les cadrages parfois hasardeux nuisent à la compréhension de la situation.

Encore une fois, ce choix éditorial des Editions AKAI est assez surprenant pour un lancement au vu des concurrents sur le marché actuel. Certes le but de cette jeune maison d’édition reste le manga low-cost à prix cassé financé par la publicité, mais les annonceurs ne suivront pas si la qualité n’est pas au rendez-vous.

Avez-vous lu les titres des Editions AKAI ? Qu’en pensez-vous ? Faites-nous part de vos réactions en commentant cette chronique.

Chronique publiée le 05 décembre 2008
par