« Devenir quelqu'un d'important ! »

Après deux ans et demi de publication, Shônen Collection prépublie un manga francophone écrit et dessiné par Moonkey, un jeune auteur belge de 31 ans. L’opération avait déjà été tentée avec Pop Loft qui retraçait la vie de Scott, jeune étudiant débarquant à Paris pour ses études.
DYS raconte la vie de Max, jeune homme de 20 ans, qui vient d’entrer dans la vie active. Son but : devenir quelqu’un d’important. Mais il ne sait pas encore comment. En d’autres termes, DYS présente le parcours initiatique d’un jeune inadapté (car couvé par sa mère et financé par son père) qui se retrouve confronté aux dures réalités économiques de la vie en société.

Difficile de se prononcer sur le scénario de DYS après seulement un chapitre. Le constat graphique est quant à lui assez décevant. Le dessin fonctionne et les planches sont parfaitement compréhensibles mais le trait reste brouillon et les formes grossières. Difficile de soutenir la comparaison avec Air Gear ou Negima, mais là n’est pas la prétention de l’auteur ni de Pika. L’article présentant le travail de Moonkey met en avant le fait que l’éditeur cherchait à mettre en place un manga typiquement européen qui se déroulerait dans une ville européenne et dans un cadre social européen. Sur ce point, le contrat est rempli. C’est à Bruxelles que se déroulent les aventures de Max. La ville n’a pour l’instant pas été exploitée en tant que telle mais l’architecture représentée dans le manga correspond tout à fait à l’image de nos cités actuelles, qu’elles soient belges ou françaises.

L’expérience de publication de manga « à l’européenne » n’en est pas à son premier coup d’essai. L’éditeur Tonkam a déjà par le passé publié des recueils d’auteurs français ou francophones. Mais DYS représente à ma connaissance la première prépublication à grande échelle d’un manga européen en plusieurs chapitres. Souhaitons-lui bonne chance et peut-être que cette initiative ouvrira la porte à d’autres auteurs par la suite.

Chronique publiée le 23 mai 2005
par