Gunnm

Publié dans le magazine japonais Ultra Jump entre 1991 et 1995, Gunnm retrace la vie de Gally, une cyborg abandonnée dans la décharge, autrement appelée Kuzutetsu. Recueillie et réparée par Daisuke Ido, cybernéticien, elle va réapprendre à vivre après avoir totalement perdu la mémoire. Ayant perdu ses racines, Gally va chercher à se reconstruire une identité. Suivant son instinct, elle va rapidement découvrir que le sang d’une guerrière-née coule dans ses veines. S’engage alors un long périple au cours duquel elle va constamment tenter de repousser ses limites physiques et psychologiques en affrontant des adversaires aussi variés que dangereux. Mais, résumer Gunnm à une simple succession de combats tous plus violents les uns que les autres serait extrêmement réducteur. Gunnm est une oeuvre majeure dans l’univers manga, sans concession ni pitié pour ses protagonistes, dure et violente mais aussi profonde et réfléchie. Une oeuvre complète où amour, compassion et tendresse cohabitent avec perversion, haine et destruction.

Plan

  1. L’auteur
  2. Zalem, la cité volante
  3. Petite théorie du cyborg
  4. Gally
  5. Les thèmes abordés
  6. Les différentes éditions
  7. Gunnm, l’OAV
  8. L’après Gunnm…

1. L’auteur

Kishiro Yukito

Gunnm est l’oeuvre de Kishiro Yukito. Né le 20 mars 1967 à Tokyo, il se met très jeune au dessin mais boude les canons du genre pour se concentrer sur la création de monstres et créatures divers et variés. C’est en 1988 qu’il fait ses débuts professionnels avec Bugbuster. Par la suite, de nombreux titres quasi inconnus en France voient le jour chez différents éditeurs. Citons au hasard Kaiyosei ou Hito. Ce n’est qu’en 1991 que Gunnm voit le jour en prépublication dans l’Ultra Jump de la Shueisha. La publication s’interrompra en 1995 après 9 volumes reliés. En 1995, paraît également Ashman, histoire de 131 pages qui se déroule dans l’univers du Motorball initié par Gunnm. Aujourd’hui, l’auteur travaille sur deux autres manga, Gunnm Last Order, dont nous reparlerons plus tard, et Aqua Knight qui est, d’après les dires même de l’auteur, un remaniement de son premier manga professionnel : Bugbuster.

Bugbuster Aqua Knight
Bugbuster Aqua Knight

2. Zalem, la cité volante

Gunnm débute sur Terre après que la conquête du système solaire se soit tragiquement terminée par une guerre entre les colonies, principalement Mars, et la planète mère. Le passé de notre belle planète bleu ne nous est pas plus précisé. Avantage considérable puisque cela permet de situer l’histoire dans un contexte futuriste mais totalement intemporel. Parfait pour une oeuvre de science-fiction. Idem pour le contexte géographique. En dehors de la Décharge, extrêmement peu d’éléments nous sont révélés.

Mais si Kuzutetsu, la décharge, prend une place considérable dans le récit de la vie de Gally, le point central reste Zalem, la cité volante et intouchable. Cette mégalopole trône fièrement à plus de 4000 m au-dessus du mont de détritus qui porte son nom et qui forme le centre de Kuzutetsu. Elle constitue le plus grand mystère du scénario. A la fois crainte et respectée, idéalisée et enviée, Zalem soumet d’une poigne de fer le peuple de la surface. Les raisons ? Elles nous sont inconnues pour la plupart. En revanche, la machinerie terrestre mise en place par Zalem est, elle, parfaitement claire.

Zalem

Les usines régissent la vie à la surface de la Terre sous le contrôle de la cité volante et de son ordinateur central, Melchizedek. Elles servent à alimenter Zalem en nourriture, vêtements ou tout autre produit susceptible d’être manufacturé dans les nombreuses fermes numérotées entourant la décharge. A la tête des usines, ou tout du moins aux manettes, on retrouve les bornes, cyborgs cylindriques et joufflus. Aucun citoyen de Zalem n’opère à la surface. L’ordre est également assuré par les usines, leurs forces militaires réputées implacables et les hunter-warriors (littéralement « guerriers chasseurs »), des chasseurs de primes. Ido fait d’ailleurs partie de cette caste particulière au sein de la décharge, et Gally l’intégrera par la suite.

Ce n’est d’ailleurs que par les échanges entre les personnages et les usines que nous apprendons des choses sur Zalem. La cité reste un mystère pour tous les habitants de la surface, à l’exception des citoyens qui en furent bannis comme Ido ou Desty Nova. Bien quelle soit rattachée à la Terre par les câbles de communication avec les usines, Zalem reste inaccessible. Tout objet volant est interdit, ainsi que toute arme à feu. Des règles très strictes que s’efforcent de faire respecter avec zèle les forces militaires des usines.

GallyJashuganGally & Doc

3. Petite théorie du cyborg

En plus de préparer la nourriture vitale pour la survie des habitants de Zalem, les usines produisent en masse des pièces de rechange pour cyborgs. C’est d’ailleurs pour cela qu’on les appelle les usines et leur succès (ou leur nécessité) dans la décharge vient du fait qu’une vie humaine n’a pas beaucoup de prix dans les bas-fonds de la civilisation et qu’un cyborg a nettement plus de chances de survie qu’un être humain normal.

Un cyborg, à l’instar de Gally, Makaku ou encore Yugo sur la fin de sa vie, est un être humain dont on a remplacé tout ou partie de son corps par des implants artificiels à l’exception de son cerveau. C’est en cela qu’un cyborg diffère d’un robot qui est totalement artificiel, ou d’un androïde qui n’est qu’un robot humanoïde.

Les cyborgs prennent d’ailleurs une place très importante dans les moeurs de Kuzutetsu. Non contents de représenter une grande partie de sa population, de nombreux « jeux » sont organisés : les duels de cyborgs dans le Colisée ou encore les courses de Motorball comptent parmi les plus prisés.

Gally

4. Gally

Cyborg de son état, Gally débarque dans le vie de Daisuke Ido de façon peu commune. Abandonnée dans la décharge dans un piteux état depuis presque 200 ans, Gally n’a aucun souvenir de sa vie passée. Ido va la réparer et la chérir du mieux qu’il pourra pour lui offrir une nouvelle existence à Kuzutetsu. Après quelques temps, Gally remarche à nouveau et tente rapidement de devenir hunter-warrior aux côtés d’Ido. Les hunter-warriors font partie du système de gestion de l’ordre mis en place par Zalem. Littéralement, il s’agit de chasseurs de primes à la solde des usines et qui traquent tous les contrevenants aux règles dictés par la cité volante.

Après quelques combats, Gally découvre dans les réminiscences de son passé des réflexes d’une technique de combat appelée Panzer Kunst et qui proviendrait, comme elle, de Mars. C’est lors d’un premier combat contre le terrible Makaku que Gally détruira le corps qu’Ido lui avait fabriqué. Au bord de la mort une nouvelle fois, Gally se verra offrir par son protecteur une arme dangereuse : un corps de berserker. Ce corps destiné au combat convient parfaitement à une guerrière-née comme elle et c’est grâce à lui qu’elle accomplira sa vengeance sur Makaku.

Gally & IdoGally & Yugo

Mais la vie de la belle héroïne n’est pas faite que de combats, de destruction et de vengeance. Gally rencontre Yugo quelques temps après sa victoire sur Makaku. Son rêve est de partir sur Zalem. Pour cela, il travaille pour Vector, négociant véreux travaillant avec les usines. Gally tombe amoureuse de Yugo et tente de l’aider à concrétiser son but. Mais le destin lui réserve bien des surprises et tout ne se passera pas comme prévu.

Arrêtons-nous là pour ce bref résumé de la vie de Gally. A vous de découvrir la suite.
Tout au long de son périple qui s’étalera sur quasiment 15 à 20 ans, elle va apprendre les dures lois de la vie terrestre : l’amour, la déception, la frustration, la mort, la perte d’un être cher, etc… Au travers de tous ses obstacles, Gally traversera toutes les étapes de la vie d’une femme. Bébé dans les bras d’Ido lorsqu’il la découvre, petite fille alors qu’elle n’a pas encore ses nouvelles jambes, jeune adolescente capricieuse au moment de son inscription en tant qu’hunter-warrior, pour terminer à la fin du manga en femme épanouie et accomplie.

Gally

5. Les thèmes abordés

De par le parcours si particulier et si dense qu’il fait suivre à son héroïne, Kishiro Yukito nous entraîne dans sa quête de la vérité. Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? Et pourquoi ? Qu’est-ce qui nous définit en tant qu’individu ? La machine est-elle plus forte que l’être humain ? Sans pour autant nous fournir de réponse, l’auteur nous offre une profonde réflexion sur l’être et le devenir.

Au travers du personnage de Yugo, nous comprenons à quel point il peut être dangereux de rester accroché à son passé. Au travers du personnage de Jashugan, l’expression dépassement de soi prend tout son sens. Au travers du personnage de Koyomi, nous apprenons l’importance du pardon. La liste pourrait être encore longue mais, au vu de la densité de l’oeuvre, chacun pourra y trouver une résonance personnelle.

Koyomi & Fury

6. Les différentes éditions

Il existe à ce jour en France deux éditions bien différentes de Gunnm :

  • L’édition standard au format manga « traditionnel » en 9 tomes.
  • L’édition Deluxe en grand format en 6 tomes.

La principale différence entre ces deux éditions consiste bien évidemment dans la taille d’impression des planches et dans le soin apporté à la traduction de l’édition Deluxe. Cependant, d’autres points changent également.

Tout d’abord, la fin diffère grandement. Dans l’édition standard est incluse la fin originelle de Gunnm telle qu’elle fut publiée en 1995 à la demande de l’éditeur japonais. Mais, Kishiro Yukito n’étant pas satisfait de cette fin a décidé de donner une suite à Gunnm dont nous parlerons dans la section suivante. Ainsi, l’édition Deluxe n’inclut pas cette fin et se termine quelques chapitres avant, permettant à Gunnm Last Order de s’inscrire dans une suite cohérente. En plus de tous ces changements, l’édition Deluxe comprend également de nombreux documents annexes sur Zalem, Kuzutetsu et les différents projets annexes découlants de Gunnm ainsi qu’un certain nombre de chapitres inédits redessinés spécialement à l’occasion de la parution de cette nouvelle édition.

Gunnm - OAVGunnm - OAV

7. Gunnm, l’OAV

En 1993, le studio Movic adapte le manga en deux OAV de 35 minutes chacun intitulés Rusty Angel et Tears Sign. La trame de l’histoire reprend globalement les deux premiers volumes en modifiant quelques aspects du scénario original. Malheureusement, ces OAV ne sont pas à la hauteur du mythe et tomberont quelques peu dans l’oubli. Ils sont à l’heure actuelle disponible en DVD chez Manga Vidéo. A réserver aux fans.

Gunnm Last Order - Vol. 4GallyGally sur Zalem

8. L’après Gunnm…

Comme précisé ci-dessus, la fin prématurée de Gunnm suscita le mécontentement justifié de nombreux fans, votre serviteur y compris. L’arrivée de Gunnm Last Order fin 2002 suscita une vive excitation. Allait-on enfin savoir ce qu’il allait advenir de Gally ? Ce nouveau manga (qui compte à ce jour 5 volumes en France et 7 au Japon) change la donne en projetant la quête de Gally à l’échelle interplanétaire. Le dessin de Kishiro Yukito a également beaucoup changé mais reste toujours aussi pertinent et dynamique. Profitez de votre lecture de Gunnm pour ensuite vous diriger rapidement vers Gunnm Last Order.

Pour plus d’informations sur Gunnm Last Order, reportez-vous sur le numéro 6 du magazine Mangajima.

Dossier publié le 30 juillet 2005
par