« C'est quoi, vivre ? »

C’est avec ce seizième tome que se termine C’était nous, shôjo d’Obata Yuuki, qui nous raconte une histoire d’amour entre les personnages de Yano et de Nanami depuis leur rencontre au lycée jusqu’à leur 25ème année.

Nanami est une jeune femme introvertie et qui, comme souvent dans un shôjo, se pose beaucoup de questions sur les hommes. Yano est un jeune homme nonchalant et qui rencontre un certain succès auprès des filles. Leur histoire sera parsemée d’embûches jusqu’à la conclusion que vous pourrez découvrir dans ce dernier tome.

Malheureusement, point d’originalité dans l’univers de C’était nous. Les personnages principaux ou secondaires correspondent aux stéréotypes représentés dans la plupart des titres du genre : la bonne copine, l’adversaire (côté fille comme côté garçon), le bon copain qui se sacrifie pour son meilleur ami, etc. Le titre ne peut pas non plus s’appuyer sur un thème exceptionnel comme Nana ou un dessin soigné comme celui d’Entre Elle et Lui. Pire, les longues introspections dans lesquelles se lancent Nanami, Yano ou Takeuchi ont tendance à embrouiller le lecteur, ce qui nuit considérablement à l’immersion. Il n’est pas rare de devoir relire plusieurs fois les mêmes planches pour arriver à saisir le but de l’auteur. Dommage, car C’était nous aborde toutefois des sujets difficiles comme le deuil d’un parent ou d’une petite amie avec beaucoup de pudeur et de sensibilité.

Si vous êtes un amateur inconditionnel du shôjo, ce titre peut faire partie de votre collection. Pour les autres, envisagez plutôt de découvrir des œuvres plus représentatives comme Nana ou Life.

Article également publié sur Bande Dessinée Info

Chronique publiée le 20 août 2013
par