En grand fan de City Hunter, j’ai attendu Angel Heart avec beaucoup d’impatience. Et, cette suite se révèle à la hauteur de reprendre la succession. Le trait de Hôjô Tsukasa n’a pas pris une ride, il est parfois même plus audacieux qu’avant. Côté scénario, la transition, bien que radicale, est loin d’être dénuée d’intérêt pour les volumes à venir.

Rien de bien surprenant dans ce volume 4 cependant, Glass Heart quitte définitivement son ancienne vie pour commencer son apprentissage d’une vie normale, sauce Saeba Ryo ! A noter que la direction que prend le scénario dans ce tome peut paraître intéressante. Saeko va-t-elle longtemps supporter que Glass Heart reste trop près de Ryo ?

Chronique publiée le 09 novembre 2004
par