Lorsque je me suis procuré le premier volume de Bleu Indigo, j?ai été assez surpris par cette histoire d?amour un peu étrange, relativement éloignée des clichés hollywoodiens « coup-de-foudresque. » Intrigué, j?ai lu la suite. Malheureusement, nous en sommes aujourd?hui au tome 8 et le scénario original du départ se perd de plus en plus dans une succession de saynètes qui pèchent par leur manque d?intérêt.

Beaucoup d?échos m?ont laissé comprendre que l?anime était bien meilleur. Je n?ai pas de point de vue sur la question puisque je ne me suis pas encore procuré le coffret édité par Déclic Images. Mais, si mes renseignements sont bons, le manga est toujours en cours au Japon. Espérons que les volumes à venir remontent un peu le niveau.

Chronique publiée le 24 octobre 2004
par