L’année dernière, en 2004, l’éditeur Pika lançait sur le marché le premier produit d’une probablement longue série de produits dérivés basés sur son catalogue. L’opération ne s’est sans doute pas conclue par un fiasco commercial puisque, cette année, il persiste. Je veux bien entendu parler du fameux agenda franco-japonais, principalement destiné aux collégiens et lycéens ou, comme l’espère certainement l’éditeur, les fans assidus comme moi.

Loin de moi l’idée de crier au scandale sans vérifier réellement ce qu’il en est. Tout d’abord, la première chose qui frappe est le soin apporté à la finition de ce produit dérivé. Les pages de l’agenda sont imprimées sur un papier de grande qualité et la couverture cartonnée présente une superbe illustration de Love Hina (GTO l’année dernière, Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE l’année prochaine ?) intégrée dans la charte graphique commune à tous les produits Pika. De ce côté-là, au moins, on est certain de faire un bon achat. Sur le plan utile, tous les besoins de l’écolier sont satisfaits. On a là à faire à un véritable agenda avec toutes les options (carnet d’adresses, calendrier, cartes du monde, etc…).
Cependant, il est bon de se demander si l’acquisition à un prix relativement élevé de cet agenda se révèle être un bon choix. Les informations sur le Japon qu’a inclut l’éditeur sont disséminées en différents endroits mais en faible quantité. Un certain nombre de double pages nous présentent les spécificités culinaires de l’archipel ou encore la traduction des jours de la semaine ou des mois en japonais. Le peu d’informations et leur faible utilité dans un contexte scolaire français me pousse à penser que cet agenda est essentiellement destiné aux parents fortunés ou aux clients de tous âges qui peuvent se le permettre. A noter toutefois une amélioration certaine : l’impression orange du premier agenda a été abandonné pour un violet du plus bel effet et beaucoup plus lisible.

Quoi qu’il en soit, cet achat fleure bon l’opération marketing et il ne me paraît pas utile de passer à l’acte même si de nombreuses illustrations tirées des pages des manga de l’éditeur peuplent cet agenda. Réservez-vous plutôt pour Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE ou XXX Holic.

Chronique publiée le 04 décembre 2004
par